La résilience des organisations

Une organisation ou une société, par analogie avec les éco-systèmes présentent des cycles de développement qui s'organisent autour de trois facteurs essentiels :

 - la connectivité, c'est à dire la capacité de l'organisation à établir des liens avec le monde intérieur et extérieur. Il s'agit non seulement des clients et des fournisseurs mais aussi toutes les parties prenantes proches et plus lointaines de l'organisation. Un premier travail est de mieux cerner cet ensemble et son impact réél sur l'organisation.

 - le potentiel correspond à la capacité de l'organisation à engager des actions. Il s'agit aussi bien de la santé financière que les ressources humaines, la culture de l'entreprise..., tout ce qui fait qu'elle peut survivre aujourd'hui et préparer demain. Un premier travail est de vérifier l'état du potentiel de l'organisation.

 - la résilience caractérise la capacité de l'organisation à surmonter des perturbations sans perdre son intégrité. L'histoire de l'organisation, son positionnement stratégique, sa créativité ou encore, sa capacité d'apprentissage sont quelques éléments constitutifs de sa résilience. Un premier travail consiste à évaluer la résilience de l'organisation et rechercher ses domaines de progression.

Pour en savoir plus et éventuellement devenir un disséminateur de la culture de la résilience, visiter le projet résilience.

Une étude de cas sur l'agriculture péri-urbaine autour de Paris illustre les impacts du développement de la résilience à différentes échelles.

imageresilience